BrandMeBaby - 2019

  • Blanc LinkedIn Icône

Définir votre personal Branding c’est découvrir vos atouts et savoir en parler à votre réseau

Mis à jour : 23 juil 2019

Travailler sa marque personnelle est un levier de performance qui ne doit pas être négligé. Trop souvent réduit à une communication tout azimut sur les médias sociaux, le marketing de soi englobe en réalité bien plus d’aspects.

On vous aide à y voir plus clair pour réussir votre personal branding et capitaliser sur cet outil.


La première étape consiste à prendre conscience de ses atouts. Nous avons tendance à vouloir être exhaustifs dans nos compétences ou à être trop évasifs quand il s’agit de définir nos qualités. Le risque est évidemment de tomber dans les travers d’une description de soi très généraliste, et donc de se présenter comme “Monsieur ou Madame Tout-le-monde”. En outre, votre titre énonçant votre métier ou celui de CEO n’est pas représentatif de votre valeur professionnelle. Vous êtes votre parcours, vous avez des compétences dans lesquelles vous excellez particulièrement. Votre offre est spécifique, différenciante. Votre proposition de valeur doit en être le reflet. Vous êtes aussi votre histoire, une personnalité, un individu qui possède des qualités qu’il vous faut identifier et reconnaître. Il s'agit d’être le plus précis possible et de présenter un portrait de soi qui souligne votre véritable savoir-faire et une personnalité assumée. Le point d’équilibre se trouve entre afficher son expertise et ses qualités, sans tomber dans ce qui pourrait être perçu comme de l’arrogance.

En valorisant vos hard skills et vos soft skills, vous gagnerez la confiance et en crédibilité auprès de votre réseau, et serez en mesure d’instaurer avec lui une relation de proximité. L’impact se fait progressivement mais s’ancre assurément dans la durée.


Par la suite, il vous faudra travailler la forme. Indissociable du fond, l’identité de marque personnelle que vous construirez devra être cohérente avec votre personnalité. A ce stade les questions suivantes seront abordées : Comment illustrer votre profil ? Quelles images (au sens strict et figuré du terme) vous correspondent le mieux ? Quel style narratif choisir ? Comment vous inspirer des personnes dont le mode d’expression vous plait ? Une fois n’est pas coutume, assumer est la règle. Mettez-y du relief, vous proposerez ainsi un profil contenu/contenant cohérent.


Mais l’exercice ne s’arrête pas là. Jules Renard affirmait “Quand le public n’est pas là, il manque un personnage.” Avoir quelques centaines de followers sur Linkedin ou Twitter n’est peut-être pas toujours un gage d’une audience qualifiée. (Re)-posez-vous la question de la cible. Qui sont les clients, les prospects, le réseau métier à qui vous souhaitez vous adresser ? N'hésitez pas à définir et à hiérarchiser vos personas. Connaître vos cibles c’est aussi identifier les canaux de communication qu’ils utilisent pour créer du lien et effectuer une veille métier. Sont-ils présents et adeptes des médias digitaux ? Fréquentent-ils des associations ou des réseaux de professionnels autour de leur activité ? Au niveau local, national ? Avoir une vue d’ensemble des points d’interactions avec son audience est tout aussi important que de définir ceux sur lesquels vous êtes particulièrement à l’aise. S’il y a un décalage trop important entre les points d’entrée, il vous faudra probablement élargir peu à peu votre zone de confort.


Une fois que vous avons identifié vos cibles, vous entrez dans la phase “développer et entretenir son réseau”. En amont, catégoriser son réseau existant ou potentiel est une étape incontournable. Quel est votre objectif ? Qui dans vos proches, quels homologues, influenceurs avez-vous intérêt à contacter ? En se prêtant à l'exercice, on réalise parfois que notre réseau existant est déjà inestimable !

Après avoir déterminé vos attentes, vous pourrez identifier les personnes ressources que vous souhaitez solliciter. Adopter une posture de réseauteur c’est apprendre à demander mais aussi à aider spontanément ou en retour. Enfin, diffuser du contenu à forte valeur ajoutée sur votre métier auprès de votre audience sera un plus.

A ce stade d’avancement, il conviendra de définir un planning afin d’éviter que cette mission ne devienne chronophage, ou qu’elle ne soit éludée.


Ces bonnes pratiques juxtaposées les unes aux autres peuvent être perçues comme du bon sens. La mise en action peut s'avérer cependant moins évidente. Nos croyances limitantes, nos blocages nous figent parfois. Chez Brandmebaby nous sommes convaincus qu’’être accompagné est une des clés de voûte de la réussite du personal Branding. Être totalement objectif par rapport à soi-même est un exercice difficile. Entre votre perception et celle que vos proches ou vos pairs ont de vous, il y a parfois un décalage. Pensez à solliciter quelques personnes dans votre environnement professionnel et personnel à chaque étape pour confronter votre analyse à la leur. Enfin, vous aurez tout à gagner de suivre une méthodologie éprouvée qui vous permettra d’avancer pas à pas dans une logique d’amélioration continue, et de bénéficier de 4 séances de feedbacks avec des experts. Le risque à l’inverse est de ne pas aller au bout de la démarche qui une fois accomplie, est résolument bénéfique pour améliorer sa confiance en soi et favorise la réussite de son projet professionnel.

45 vues